13 décembre

Honda san, la cinquantaine, miso
Blottie contre un de ses fûts de miso, assise sur une chaise, Honda san avait froid. Très froid. Aucune vitrine, juste une immense ouverture de la largeur du bâtiment. Elle était en contact direct avec les clients mais aussi avec la météo. Dans cette petite rue commerçante d’Ekoda, son père avait fondé le magasin il y avait plus de 70 ans. Chaque année, elle travaille jusqu’au 31 décembre. Le magasin sera ensuite fermé du 1er au 5 janvier. Honda san est donc quasiment née dans la boutique et est une experte de cette sauce que j’aime beaucoup. Vu mon intérêt, elle me parla d’une recette très simple : faire mariner un morceau de poulet dans du miso pendant une journée, la rincer avec du mirin et ensuite la faire cuire directement dans la poëlle, sans matière grasse. Très simple mais certainement délicieux.
(J’ai découvert ce quartier d’Ekoda, à l’ouest d’Ikebukuro et la rue commerçante avec plein de vieux magasins vaut vraiment le coup ! Il y avait même une équipe de télévision qui faisait les boutiques les unes après les autres.)

Cedric Riveau

Laisser un commentaire