20 novembre

Hiharu, 30 ans, infirmière
Charmante, joyeuse et vivante Hiharu. Nous avons passé un excellent moment ensemble grâce à son dynamisme communicatif. Hiharu sortait d’un massage d’une heure dans un salon de Kagurazaka tenu par une amie. Avant cela, elle venait de terminer un service de nuit et allait à la station de métro pour rentrer chez elle. Malgré donc une nuit de travail, un maquillage à la va-vite et le fait de ne pas du tout aimer être prise en photo, elle a accepté. J’ai failli la prendre dans mes bras pour la remercier. Elle travaille dans le CHU des femmes, juste à côté de chez moi. Hiharu est originaire de Kyushu de parents qui s’occupent d’un sanctuaire shinto. Original. Elle vient de la province de Saga où « il n’y a que dalle ! » Quand elle était au lycée, elle allait tout le temps à Fukuoka pour retrouver la civilisation. Alors depuis qu’elle est à Tokyo, un peu plus de 11 ans, elle est très heureuse. Elle a un petit ami qui n’est pas très chaud pour se marier encore et Hiharu s’impatiente. Elle sait qu’elle veut trois enfants afin d’être entourée et de pouvoir se promener avec eux tous ensemble. Très intéressée par tout ce qui est culturel, elle a tenu à avoir un carton de mon exposition de photos pour s’y rendre dès son prochain jour férié. Cela faisait vraiment plaisir.

Cedric Riveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.