11 novembre

En ce jour du festival de jazz de Shinjuku 3 chome, j’ai fait de superbes rencontres et de beaux portraits. Comme l’année précédente, l’ambiance était grandiose et les musiciens excellents ! Parmi toutes les rencontres, en voici deux.

Haruka, 26 ans, musicienne
Nous avons beaucoup discuté. Elle fait du trombone depuis 10 ans. Celui qu’elle avait pour cette occasion, elle l’avait acheté à la Nouvelle Orléans où elle est déjà allée quatre fois. Il s’agissait d’un trombone pour l’extérieur, plus puissant. Elle fait des concerts avec son groupe qui porte un nom étonnant : Khachaturian, un compositeur de musique classique du XXe siècle. Des amis d’un autre groupe s’étaient nommés « Chopin » aussi avaient-ils voulu prendre le nom d’un compositeur. Amusant. Haruka est aussi allée deux fois à Paris et nous avons parlé de la fête de la musique que je lui ai longuement recommandée. Elle vient au festival de jazz chaque année depuis 5 ans.
Cedric Riveau

Negishi san, 58 ans, salarié
Plein d’énergie, plus dynamique que moi, Negishi fan dirige la fanfare qui défile chaque année dans les rues de Shinjuku pour le festival. Il venait de terminer un gig avec son groupe, un peu avant le défilé justement. L’ambiance avait été grandiose et tout le monde dansait dans la rue. Le reste de la semaine, c’est un salarié « classique » comme il dit lui-même. Il vient de Tokyo et participe au festival chaque année. L’année dernière, je l’avais déjà pris en photo alors qu’il défilait.
Cedric Riveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.