6 novembre

Kenji, 50 ans, sécurité de chantier
Ni la pluie ni la fraicheur des derniers jours ne le gênaient. Imperturbable. « Mais non, mais non, il ne fait pas froid ! » me dit-il en me voyant grelotant, frigorifié jusqu’aux os en raison de l’humidité insupportable de cette journée noyée dans le brouillard. Un camion nous a interrompu. Il s’est éloigné pendant quelques minutes puis est revenu à son poste où je l’ai pris en photo mais nous avons tout de même pu discuter un peu. Kenji vient de Tokyo et fait ce travail depuis deux ans.

Cedric Riveau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.